Diad
Publié le 24 Février 2016 à 06h00 - 680 vues

Non, on ne peut pas tout collecter dans le web !

Depuis l’arrivée des nouvelles technologies de l’information et de la communication, l’utilisation du web a modifié énormément les habitudes des contemporains lorsqu’il est question de s’informer. C’est plus précisément le cas en ce qui a trait à l’actualité et aux nouvelles. Au fil des ans, le web s’est taillé une place de choix dans les habitudes des Européens lorsqu’il est question de s’informer.

Les jeunes préfèrent le web que la presse écrite

Chez les adultes de 18 à 24 ans, c’est le web qui est la principale source d’informations pour consulter l’actualité et les nouvelles, avec une proportion de 44,9%. En outre, Cette proportion est moins importante chez ceux de 25 à 34 ans de choisir le web à ce titre dans une
proportion de 38,8%, soit autant que la télévision (39,7%) dans leurs cas. Ainsi, les adultes de 18 à 24 ans sont doublement plus nombreux que dans la population adulte en général en Europe à choisir le web à titre de principale source. Ce choix est aussi motivé par les multiples astuces du web notamment, avec la protection des données personnelles lui donnant un sens plus sérieux.

Le web à besoin d’autres sources

En se penchant du côté des adultes ayant dépassé la fourchette de 18 à 24 ans, beaucoup optent plus aisément pour la presse écrite que pour le web lorsqu’il est question de principale source pour consulter l’actualité ou les nouvelles. La presse écrite occupe une place très significatif et plus importante que pour l’ensemble pour ces adultes de plus de 18 à 24 ans.
Pour clore, le web n’est pas toujours la seule source principale pour collecter des informations ou des données .Il faut aussi rappeler que la presse écrite est indispensable pour effectuer le même procédé. Dire que le web est une source unique pour la collecte des informations est un pas vers la déroute.

Exprimez vous !