Diad
Publié le 8 Mars 2020 à 11h17 - 188 vues

Investissement immobilier : les acheteurs boudent les biens locatifs

Malgré la reprise à la hausse du pouvoir d’achat immobilier, les investisseurs sont de plus en plus nombreux à se détourner de l’ investissement locatif. La faute à un manque de stabilité fiscale, propice à une perte de confiance comme nous le confie lfc courtage.

Malgré des taux d’emprunt historiquement bas : 2,79% de taux moyen sur 20 ans ; la période actuelle est plus que favorable aux acquéreurs. Avec cette baisse des taux d’emprunt, jumelée à celle des prix, le pouvoir d’achat immobilier s’en trouve sensiblement amélioré. Les conditions semblent donc réunies pour acheter, et pourtant l’investissement locatif ne cesse de reculer, la faute au manque de confiance qui freine les acheteurs.

En un mois, la part des investissements locatifs a baissé de 1 %, passant de 13 % à 12 %, selon les chiffres de Cafpi, courtier immobilier. Inversement, 87 % des emprunteurs se disent motivés par l’achat d’une résidence principale, contre 85 % précédemment.

Pour les professionnels du secteur, ce recul de l’investissement en bien locatif s’explique par le manque de confiance des emprunteurs et des acheteurs, lui-même poussé par un manque de stabilité fiscale. Les spécialistes s’accordent pour dire que la loi Alur (lien), issue de la loi Duflot, en est à l’origine.

L’autre statistique en baisse, c’est le montant moyen et la durée des prêts. En majorité, ces prêts atteignent les 182.841 euros à l’heure actuelle, contre plus de 185.000 en mai, étalés sur 204 mois. Une durée des emprunts qui a sensiblement baissé chez les accédants comme chez les primo-accédants. Là encore, la faute au manque de confiance qui provoque l’autocensure des emprunteurs. Les investisseurs qui ont le plus de moyens, mais donc aussi le plus besoin de financement ne veulent pas risquer un investissement en s’aventurant dans des emprunts sur 20 ans.

Face à ces chiffres, le gouvernement français entend réagir. La ministre du logement, Sylvia Pinel, vient récemment de dévoiler lors du Conseil des ministres du 25 juin dernier, un ensemble de mesures pour relancer le l’investissement locatif. Le dispositif fiscal Duflot devrait ainsi être adapté pour favoriser l’achat de bien locatif à Lille, Lyon et Marseille, où les loyers sont particulièrement élevés.

Exprimez vous !